Présentation

De la nécessité d’une Maison des Jonglages – Historique

En décembre 2007, Thomas Guérineau et Rémi Laroussinie, jongleurs professionnels, font ensemble plusieurs constats :

La création scénique de jonglage en France et en Europe, malgré sa qualité et sa diversité, est actuellement sous-estimée.

Certaines créations touchent pourtant à des positions théâtrales véritablement fondées, et ce bien au-delà du registre du jonglage.

Il existe un vrai public potentiel pour une programmation spécifique de jonglage.

Il existe un vrai besoin d’un lieu de croisement, d’aide à la création, d’accompagnement des jonglages et des artistes. Aujourd’hui, le système de production et de diffusion du cirque de création ne permet pas d’absorber et de donner à voir la densité des propositions artistiques ainsi que la très grande variété des écritures des jonglages.

Ils décident alors de provoquer une « rencontre de jonglage » afin de faire se confronter les écritures scéniques actuelles de jonglage, ainsi que d’en offrir un aperçu au public, aux professionnel·le·s et à la communauté des amateur·trice. L’événement Rencontre des Jonglages est accueilli à Houdremont, Centre culturel à La Courneuve, et présente un état des lieux du jonglage aujourd’hui à travers une trentaine d’artistes et de compagnies.

À la vue du succès de l’événement et dans une volonté de soutenir cette démarche artistique, Houdremont, Centre culturel affirme sa volonté d’accueillir une seconde édition du festival. Thomas Guérineau et Rémi Laroussinie proposent alors, plus qu’un festival, la création d’une « Maison des Jonglages » qui puisse être un projet actif à l’année, dédié à l’accompagnement des jongleur·euse.s et des jonglages. C’est ainsi que naît en août 2008 l’association Maison des Jonglages, projet rêvé par nombre d’artistes, qui permet d’accompagner le développement et la reconnaissance de l’art des jonglages et des manipulations d’objets.