Expérimentations Arts et sciences

Agathe Dumont et Guillaume Martinet // Roxana Küwen et Eve Giustiniani

30 minutes / Dès 10 ans / Festival

  • Plateau partagé
  • Art / Science
  • Texte
  • Frontal
  • Hors les murs

Représentation(s)

La Maison des Jonglages développe depuis 2020 différents projets impliquant des artistes et des chercheur·euse·s.

Dans le cadre de la 16ème édition du festival Rencontre des Jonglages, des oeuvres collaboratives seront ainsi présentées à l’Atelier du Plateau. Le public est invité à entrer dans un laboratoire où chercheur·euse·s et artistes vont dialoguer puis partager leurs pratiques et leurs savoirs à travers des formes inédites entre art et recherche scientifique.

Chuter. Petite sociologie du jonglage pour un travail contre-productif

La première fois que nous avons parlé du travail, c’était au téléphone entre Paris et Angers quelque part en 2018. Puis il y a eu des bribes, des rencontres, des discussions, des essais. On y est. Cette fois nous allons en parler pour de vrai. De nos gestes, de nos manières de le regarder, de le décrypter, de l’analyser, de le façonner, de faire et de refaire sans savoir si cela mène quelque part. Nous avons croisé nos virtuosités et parlé de nos échecs, tenté d’avoir quelque chose à dire sur cette micro-politique du corps au travail.

Agathe Dumont

Agathe Dumont est chercheuse et danseuse, docteure en arts du spectacle et diplômée en expertise de la performance sportive. Après un parcours de danseuse, elle se tourne vers l’enseignement et la recherche. Professeure à l’école supérieure d’art et de design d’Angers, elle intervient dans diverses formations en danse et cirque. Elle collabore également comme chercheuse, experte ou autrice pour différents projets autour du cirque et de la danse (circusnext, le CCN de Créteil, de Nantes, le CND entre autres). Enfin, elle est dramaturge ou regard extérieur pour des projets de création artistique (Cie Sans la Nommer, Cie Leste). En 2015, elle entame une collaboration avec Mariam Faquir pour une recherche artistique à L’L (recherche en arts vivants) achevée en 2020 : https://www.llrecherche.be/traces-de-recherches/

Ses recherches portent sur le travail des artistes, sur la virtuosité et le risque notamment autour des enjeux de santé et de soin dans une approche socio-ethnographique. Ses recherches sont réunies sur le site

« Écouter le travail ». Son prochain livre est à paraître en 2023 à L’L Éditions (Bruxelles), Déclinaisons du quotidien. Mettre le corps au travail.

Guillaume Martinet

Guillaume Martinet est jongleur et se considère comme un artisan passionné. Diplômé de biologie, autodidacte en jonglage, il poursuit sa formation au Lido à Toulouse en 2007. En 2009, avec Laure Caillat, il fonde la compagnie Defracto dont l’ambition est de créer un langage corporel et jonglé. L’envie est de travailler ensemble sans hiérarchie entre les individus, dans le détail au plus haut niveau et avec les sensibilités de chacun. Co-auteur, interprète et à l’initiative de tous les projets de la compagnie, il développe depuis 14 ans des recherches sur le jonglage expressif et l’humour physique. Aujourd’hui Defracto a joué ses blagues de jonglages plus de 700 fois, dans plus de 40 pays, sur l’ensemble des cinq continents.

Rétrocausalités

Devenir ce que l’on est

Contourner sa propre identité

Dessiner des lignes de fuite

À rebours de leurs univers respectifs, la chercheuse et artiste Eve Giustiniani et l’artiste et chercheuse Roxana Küwen s’invitent dans un laboratoire où art et science s’entrecroisent, s’interrogent et s’imaginent. Entre dédoublement et contorsion, elles tentent d’explorer mondes parallèles et trajectoires contrariées.

Roxana Küwen

Roxana Küwen est jongleuse antipodiste d’origine irano-allemande basée à Toulouse et à Cologne. Après des années de tournée avec ses numéros, des formats courts et sa dernière création « Play Nice » avec le duo Ariane&Roxana elle a crée la Cie بلبل bolbol. Son solo de format long «OMÂ ou les privilèges de la patate» sortira en Novembre 2023. Elle fait également partie des fondatrices du collectif allemand « CiNS » qui a developpé un travail scientifique, artistique et pédagogique sur le cirque sous le Nazisme en Allemagne.

Eve Giustiniani

Eve Giustiniani est maître de conférences en Études hispaniques (quoique d’origine anglo-corse) à l’université d’Aix-Marseille. Après une thèse de doctorat et diverses publications sur l’histoire culturelle et intellectuelle de l’Espagne contemporaine, elle rédige un ouvrage sur les retours de l’exil antifranquiste espagnol de 1939 dans l’Espagne de la Transition démocratique. Jonglant entre son métier et ses passions, elle cherche des échappées dans une pratique artistique amatrice qui l’amène à questionner la discipline scientifique depuis ses marges créatives.

[Distribution]

  • Co-autrice chercheuse :
  • Agathe Dumont
  • Co-auteur jongleur :
  • Guillaume Martinet
  • De et avec :
  • Roxana Küwen
  • Eve Giustiniani

[Production]

Sur une commande de la Maison des Jonglages.