martine à la plage

La Réconciliation
en résidence : 7 > 10 nov
Réservation

Entrée libre et gratuite pour les sorties de résidence

Photos

la réconciliation

« La Réconciliation » est un projet de création de Bertrand Depoortère (photographe) et Johan Swartvagher (jongleur, danseur et performeur). Bertrand et Johan se sont rencontrés à l'occasion d'une tournée européenne de cinq mois. Durant ces cinq mois ils ont partagés leur véhicule, leur tente et leurs idées. Neuf ans plus tard, ils entreprennent une création issue de leur expérience commune. Les photos de Bertrand Depoortère reflètent le monde tel qu'il l'a rencontré en le parcourant depuis plus de 10 ans. Il en rapporte des images d'Israël, du Maroc, de Bosnie... Les tirages qu'il effectue seul dans sa salle de bain sont en noir et blanc. Le performeur, Johan Swartvagher, traversé par les points cardinaux, tentera de danser le monde. Son corps se placera en écho des photographies. Le jonglage permettra d'entrer en connexion avec le confins du monde, de caresser les lieux réels d'où proviennent les photographies. Comme chaque photographie est un puis insondable d'imaginaire et de recherche, les deux auteurs les placeront en écho avec des textes de toutes sortes, à la fois politiques, revendicatifs et poétiques. « La Réconciliation » pourra se lover dans n’importe quel type d'espace, jardins à la Française, théâtres, forêts, fossés, rues passantes.

 

collectif martine à la plage

Le Collectif Martine à la Plage, développe des créations radicales tout en gardant un regard joyeux sur le monde. Créé en 2005 par quatre artistes évoluant chacun dans des domaines artistiques éloignés (musique, documentaire de création, photographie, jonglage) le collectif s'est construit autour de cette transdisciplinarité. Le Collectif Martine à Plage à toujours travaillé sur le déplacement. Déplacement des réseaux de production, déplacement des réseaux de diffusion. Déplacement des regards sur une pratique artistique. A cet égard, « La Réconciliation » continue l'exploration fondatrice du collectif. Bertrand Depoortèe (photographe) et Johan Swartvagher (jongleur et performeur) sont à l’origine du collectif il y a 10 ans. Néanmoins ils n'ont jamais créé une pièce ensemble, une pièce les réunissant physiquement, une pièce qu'ils porteraient ensemble. « La Réconciliation » est donc un pas de plus dans la recherche transdisciplinaire du collectif. Martine à la Plage est un groupe de recherche éternellement émergeant car dès qu'il s'installe dans un espace, il s'enfuie pour aller défricher ailleurs. Il y a dix ans, le collectif a milité pour que les arts du cirque aient des accès dans les réseaux musique actuelle, un réseau qui inspirait plus le collectif que le réseau des arts du cirque. Après avoir créé « Mars 07 », duo guitare électrique – jonglage en 2007, une pièce diffusée dans toute l'Europe au sein des réseaux alternatifs, Martine à la Plage a réussi le tour de force en 2015 de jouer « Ceci n'est pas un Urinoir » en co-production CCN d'Orléans et en partenariat avec la SMAC de la même ville. Avec « La Réconciliation », ils ne repartent pas à zéro mais ils remettent les cartes sur la table en allant évoluer dans d'autres sphères encore peu explorées par le collectif. Cette pièce est un tournant dans le collectif car elle prouve que Martine à la Plage continue son éternelle naissance !

En résidence à La Maison des Jonglages : 7 > 10 nov

Auteurs et interprètes : Bertrand Depoortère et Johan Swartvagher

Soutiens : La Maison des Jonglages, Les Monuments Nationaux, L'Atelier du Plateau