long play

OLGA_cirqAnalogique
en résidence : 9 > 14 mars
Sortie de résidence : 12 mars
Réservation

Entrée libre et gratuite pour les sorties de résidence

Photos

Long play 

LP (Long Play) est un sous-monde visuel et sonore caché derrière le masque de la vie quotidienne. L’Upside down, la pilule rouge, la boîte de Pandore... Une porte d’issue par laquelle passent toutes nos dissidences. Un temple Millennial dans lequel on peut célébrer l´erreur; cette petite brèche de fragilité humaine. Câbles, contrôleurs, chaussures à talon et une barbe. Les corps se déforment
sous des jeux de lumière, d´ombre et de son, cela dans un rituel qui rend hommage et met en question la génération du nouveau millénium. Les personnages sont des Adans et Evas du monde contemporain, qui cherchent insatiables leur individuation. On veut montrer le processus de
construction de leurs identités, en mettant en question les éléments culturels, sociaux, religieux, qui les édifient. De la bible au smartphone, de la vierge Marie à l´androgyne non-binaire, de Schubert à Plastikman… Imprégnés de symboles du passé et les yeux anxieux tournés vers l´avenir, nous nous posons la question inachevée du présent.
 

La compagnie

OLGA nait â Toulouse fin 2017-début 2018, à partir de la matière que chacun avait trouvée au cours de la dernière année de formation au Lido. Catalina avait développé son travail au trapèze autour de la déconstruction du genre, et Alejandro son travail de jonglage et de musique autour de l´étude du son. OLGA prend deux univers qui existent l’un dans l’autre; ce que nous sommes et le réseau qui nous contient.

Alejandro Dutra est musicien compositeur depuis l'âge de 12 ans, il suit plusieurs formations en Uruguay où il apprend la batterie, la guitare et le chant. À partir de 2015 il se centre sur la musique électronique et expérimentale, produisent avec Ableton Live et mixant des vinyles. Il commence à jongler à 17 ans, à Montevideo. Il suit plus tard la formation préparatoire de l´École de Cirque de Lyon entre 2014 et 2015, où il se forme avec Julien Clément et Olivier Burleaud. Entre 2015 et 2017, il suit la formation professionnelle au Centre des Arts du Cirque de Toulouse, Le Lido, et en 2018, il y fait l´insertion professionnelle. OLGA arrive dans sa vie comme une opportunité de mélanger ses deux passions : cirque et musique. Il dédie sa dernière année de formation au Lido à la recherche du son des choses quotidiennes. Il s´intéresse à amplifier les détails de la vie humaine; à produire une rencontre sonore entre le public et l´artiste. Avec des micros dans l´air ou par terre, des reproducteurs cassettes, des pieds de micro déformés, qu´il manipule avec son corps et sa voix, il veut créer des univers visuels et sonores vivants.

Catalina Aguayo commence le cirque à Montevideo, à 16 ans, après avoir pratiqué la gymnastique pendant dix ans. À 19 ans, elle suit la formation des Arts du Cirque de l’Université
de San Martín, à Buenos Aires ; elle en sort diplômée en 2011. De 2013 à 2015, elle suit la formation professionnelle du Centre des Arts du Cirque de Toulouse, le Lido. En 2017 elle y suis l ´année d’insertion professionnelle. En 2016, elle crée en Uruguay, avec Marcos Expósito, le
spectacle « Un », soutenu par l’INAE et déclaré « d´intérêt culturel » par le Ministère de l’Éducation et de la Culture de l’Uruguay. Ils participent au Festival International de Cirque de Palestine. En 2017 et 2018, elle travaille avec la compagnie «l’Eolienne», dans les spectacles «Tictac» et «Flux Tendu». D´ailleurs, elle fait partie du laboratoire «Mammouth » de La June Compagnie, avec Thaïs Martin y Samantha Lopez. Elle travaille comme enseignante depuis 2008. Elle dirige actuellement le laboratoire pour artistes aériens de la coopérative La Bonita, à Barcelone. C’est pendant l’année de formation à l’insertion professionnelle du Lido qu’elle crée le solo de trapèze qui sert de base pour le spectacle d´OLGA. Elle s’inspire des mouvements Trans féministes et de la communauté
LTGB qu’elle considère sa famille. C’est ainsi qu’elle crée ce personnage androgène et barbu, crucifié, sensible et troublé, qui propose une autre définition d’humain. On y trouve sa nécessité de montrer son côté queer le plus caché et de s’éloigner des stéréotypes féminins pour tenir le drapeau d’un autre idéal, en offrant une réconciliation avec la singularité des individus.

En résidence à La Maison des Jonglages :   9 > 14 mars

Sortie de résidence : jeu 12 mars à 18h30 

Auteurs et interprète : Alejandro Dutra et Catalina Aguayo