la mob à sisyphe

Huitième Jour
en résidence : 3 > 8 sept
Sortie de résidence : 6 sept

Huitième Jour

Cirque d’enfant terrible

Huitième jour, c’est le raté-réussi, l’ampoule qui se brise, le corps qui chute, le plaisir du geste, l’anxiété soudaine, le triomphe arraché aux vents, les doigts qui glissent, le plaisir d’une catastrophe rondement menée, et ce qui reste, après.

Au centre de ce projet se trouve la notion de jeu ludique, de l’inventivité de l’humain face au vide. Autour de cette envie de représenter des personnages entiers, dont les jeux naissent de l’ennui, ils souhaitent expérimenter des écritures où le mouvement circadien et la prouesse émanent d’une préoccupation concrète, d’une envie ludique du dépassement et de la transgression.

 

la mob a sisyphe

La Mob, c’est une jeune compagnie composé de trois circassiens, c’est une rencontre en 2015 au Lido, c’est un Cirque multiple et pluriforme, mais résolument circassien, qui cherche la virtuosité en toute chose. C’est l’envie de questionner un Narration en filigrane, où l’acte concret est absurde et l’acte absurde est concret, dans une poétique déconnante et un esprit d’enfant, d’enfant terrible. C’est jouer avec tout. Surtout ce qui est difficile, surtout ce qui est dangereux.

En résidence à La Maison des Jonglages : 3 > 8 sept

Jeudi jonglé : 6 sept / 18h30
Evenement Facebook

Auteurs et interprètes : Idriss Roca, Cochise Leberre et Raphaël Milland.

Soutiens : Le studio PACT / La Cascade / La Grainerie / L'ECL / L'été de Vaour / Quattrox4 / La Cloche / L'Espace Périphérique / La Maison des Jonglages / Le Lido