HAÏKU(S)

Cie Tourne Au Sol I Paul Emmanuel Chevalley
résidence terminée (11 > 16 janv 2021)
Maison des jonglages

HAÏKU(S)

Cette performance solo est comme une forêt composée d’haïkus corporels qui naîtront petit à petit, se croiseront, grandiront puis disparaîtront. Tout cela avec un seul corps qui, dans un souci de vérité, s’abandonnera sur scène. Exister, mais par le poids du corps en mouvement. Avec HAÏKU(S), Paul plonge dans un univers où tout découle du poids. Celui de son corps, de ses pensées et surtout celui des mots. S’inspirant du quotidien, les haïkus s’ancrent dans un présent déjà passé à l’instant même où ils sont écrits. Paul cherche ainsi l’importance du moment présent pour lui donner, par le dialogue entre haïkus corporels et prouesses circassiennes, la force d’être éphémère et pourtant éternel.
Au travers de ce projet, Paul-Emmanuel souhaite offrir un moment fragile au public où la poésie transparaît à travers le corps.

 

La compagnie 

Paul-Emmanuel Chevalley - Auteur du Projet // Jongleur&Danseur (CH) Artiste formé à la Flic, scuola di circo, à Turin (2013-2015), puis au Centre Régional des Arts du Cirque de Lomme (2015-2018).

Il se forme en danse lors de stages au Garage29 (Bruxelles), à Deltebre Dansa (Espagne) et au 188 (Lille). Paul a fondé la Cie Tourne Au Sol, et joue dans « J’attends la nuit », pièce de théâtre mis en scène par Mathias Zakhar. Il participe également à la nouvelle création de la Compagnie Première Intention. En 2019, il co-encadre le Laboratoire de Recherche Chorégraphique proposé par la Cie La Malagua. En 2018, Paul a entamé la création de « Passer Entre » (Première pièce de la Cie Tourne Au Sol) dont la première aura lieu en automne 2021.

 

 

 

En résidence à La Maison des Jonglages : 11 > 16 janvier 2021 

Création, écriture et interprétation :  Paul-Emmanuel Chevalley
Création sonore : Adriano Koch
Création lumière : Baptiste Godard
Crédits photo : E/A/Smith et Angini Pai